mercredi 13 janvier 2016

Star Wars - Le Réveil de la Force : Rey est une Mary Sue

Résumé

Rey, 19 ans, est un personnage sans faille qui réussit tout ce qu'elle fait. Ce type de personnage trop compétant digne d'un travail de fan est communément nommé Mary Sue.

Mary Sue

En 1974 un magazine sur Star Trek publia une histoire courte parodiant la plupart des histoires envoyées par les fans. Elle contait l'histoire de Mary Sue, 15 ans et demi, moitié humaine, moitié vulcaine, majore de sa promotion, prix Nobel de la Paix, et autres récompenses vulcaines et galactiques... Elle arrive sur l'entreprise et impressionne chaque membre de l'équipage par sa compétence. Elle devient un intérêt romantique pour certains personnages. Après de hauts faits pour sauver la galaxie, elle meurt et tout le monde la pleure.

Ce personnage parfait incarne en réalité l'auteur. Il ou elle s'insère dans son univers préféré en voulant être validée par tous ses personnages favoris. ("Besoin de Validation" dans le sens psychologique : cela signifie qu'il faut que quelqu'un approuve ce que vous faîtes et en reconnaisse la haute valeur.)

Ce type de personnage trop compétent entre en conflit avec le principe des deux trilogies Star Wars qui racontent l'évolution d'un personnage. Il doit être imparfait au départ pour évoluer.

Pourquoi Rey est une Mary Sue ?

Elle sait
  • grimper des plans inclinés inversés puis descendre en rappel
  • comprendre plusieurs langues
  • comprendre le langage droïde !!
  • se battre au baton
  • courir comme un homme (oui je trolle)
  • piloter le Faucon Millénium en passant par des trous très justes en en prenant des virages très serrés !! Bien que son canon soit bloqué, elle arrive du premier coup à orienter le Faucon Millénium pour abattre son poursuivant.
  • comprendre comment marchent les sas d'un vaisseau dans lequel elle vient de rentrer
  • réparer en cinq secondes le Faucon Millénium d'une panne qu'il avait depuis l'épisode 4 !!
  • viser juste avec le pistolet de Han solo avec le deuxième coups
  • contrer la lecture de la pensée d'un Sith, ex-Jedi formé par Luke Skywalker et retourner contre lui cette lecture de pensée !!
  • prendre le contrôle d'un soldat !!
  • se cacher dans la base secrète pour n'être vu que par ses alliés
  • maîtriser instantanément la télékinésie mieux qu'un Sith pour attraper un sabre !!
  • battre au sabre un Sith, ex-Jedi formé par Luke Skywalker !!
  • remplacer Han Solo auprès de Chewbacca (Points bonus spécial Mary Sue !)
Combien même elle se trompe quand elle veut fermer des sas, elle sauve la vie de Han Solo d'une situation inextricable. Quand elle se cache mal, c'est pour se faire voire de ses alliés. Ce sont des exemples de ratages positifs, digne des Mary Sue.

Han Solo lui propose un travail, combien même il n'a jamais eu qu'un seul associé : Chewbacca.

Même selon les standards irréalistes de la Guerre des Étoiles, Rey est le personnage le plus puissant. Là où il faut plusieurs années pour maîtriser la force, apprendre le pilotage, la mécanique ou les langues, elle maîtrise tant de domaines que ça en est ridicule !

A la fin le Général Leia reconnaît ses compétences et la choisit elle. Tous les personnages viennent lui dire au revoir : un besoin de validation surréaliste digne d'une Mary Sue !

Dans toute histoire, le narrateur vous conte l'histoire fictive de personnages exceptionnels. Le problème avec Rey, n'est pas qu'elle soit compétente de manière sur-réaliste, mais qu'elle soit plus compétente que plusieurs autres personnages à la fois qui étaient eux-même présentés comme exceptionnels dans leur compétence. Selon les standards de cet univers fictive que elle est meilleure que :

  • Han Solo pour piloter et réparer le Faucon Millénium
  • C3PO pour comprendre toutes les langues dont le wookiee (la langue de Chewbacca) que seul Han Solo comprenait et le langage Droïd (R2D2 et BB8) qu'aucun humain ne comprenait dans tous les autres épisodes
  • Luke Skywalker, Han Solo, et Anakin Skywalker pour comprendre toute seule la force
  • Princesse Leia pour tenir tête au vilain et se libérer toute seule

L'évolution de Luke Skywalker

Certaines scène coupées de l'épisode 4 montre que Luke a suivi des court de pilotage, et que l'un de ses camarades de classe veut s'engager dans la rébellion. Les compétences de pilotage de Luke ne sortent pas de nulle part. Mais en aucun cas, il va prétendre piloter le Faucon Millénium mieux que Han Solo et Lando Calrissian.

Vis-à-vis de ses compétences pour le combat avec son sabre et la force :

  • dans l'épisode 4, Luke fuit devant Darth Vader.
  • dans l'épisode 5, Luke perd sa main en affrontant Darth Vader.
  • dans l'épisode 6, Luke surpasse de peu Darth Vader.

A l'origine, George Lucas voulait ne pas faire mourir l'empereur à la fin de l'épisode 6, pour réaliser 3 autres films contant le combat de Luke Skywalker contre l'empereur.

Rey, 19 ans arrive à battre Kylo Ren, 30 ans environ. Kilo est censé être un Jedi formé par Luke Skywalker qui est passé du côté obscure. Il est impossible qu'il soit plus faible que Rey au sabre laser, d'autant qu'il se montre tout à fait capable de battre Finn, un soldat entraîné. Si Rey a appris à combattre au jo (bâton moyen), c'est une arme trop différente du sabre pour que les techniques du jo servent lors d'un combat au sabre.

La force n'a jamais permis de devenir bon au sabre en quelques secondes, d'autant que Kylo a lui aussi la force.

Luke a passé plusieurs années à apprendre la force et à la maîtriser auprès de Maître Yoda. Il est arrivé à un niveau légèrement supérieur à son père, qui lui-même a tué les plus puissant des Jedis à travers la galaxie.

Un remake du premier film (l'épisode IV)

Ce film est un "sequel reboot" c'est à dire une fausse suite qui ne fait que reprendre le premier film.

Voici la transposition des rôles :

  • Luke Skywalker ↔ Rey
  • R2D2 ↔ BB-8
  • C3PO ↔ FN-2187 (Finn)
  • Obi-Wan Kenobi ↔ Han Solo
  • Han Solo ↔ Poe Dameron
  • Chewbacca ↔ Chewbacca
  • Général Dodonna ↔ Général Leia
En bonus :
  • Yoda ↔ Maz Kanata
  • Boba Fett ↔ Capitaine Phasma
Finn est le rôle de soutien de la super-héroïne Rey, ce qui explique son incompétence et son inutilité malgré son entraînement militaire.

Pas évident pour les jouets

Quand Georges Lucas a tourné son film, il a renoncé à son salaire pour convaincre les producteurs de le financer jusqu'au bout. En contrepartie il a gardé tous les droits dérivés. Et il a été très fort pour vendre des licences des produits dérivés !

Or cette fois ce n'est plus un héros mais une héroïne. Dommage, car un film d'action intéresse en tout premier lieu les garçons ! Quoiqu'en disent les féministes, vous aurez beau tordre dans tous les sens la vérité, le fait est que les premier acheteurs réels de produits dérivés vont être des garçons ! Les fabricants de jouet ne s'y sont pas trompés : ils proposent en priorité les personnages secondaires, tentant de faire oublier que Rey existe.

Cette épisode risque d'être un échec cuisant sur les ventes de produits dérivés !

L'injection du "féminisme"

Rien n'est plus ridicule que le féminisme moderne, du type Anita Sarkeesian. Les femmes ne cherchent plus à se libérer, mais observent à la loupe les fictions pour chercher et se plaindre de la moindre imperfection que les scénaristes pourraient projeter sur un personnage féminin.

Star Wars réussit haut la main le Bechdel test : ce test absurde, soit disant féministe, inventé par une lesbienne misandre, qui consiste à chercher le moment du film où deux femmes parlent d'autres choses que d'hommes. En effet, deux femmes parlent de la force et de sabre dans la cave de la cantina.

Han Solo propose un travail à Rey : mais en bonne icône féministe elle refuse de se subordonner à un homme, même s'il s'agit du "légendaire" Han Solo. Elle affirme "je peux me prendre en main toute seule" : vivent les femmes libérées !

Quand Finn veut l'aider à leur première rencontre, elle se défend toute seule. Elle refuse l'aide de Finn à leur premier rencontre.

Quand ils doivent fuire elle dit "Je sais courir sans que tu me tiennes la main". Il s'agit d'une référence évidente à une ridicule campagne féministe qui soulignait l'expression "courir comme une fille". Encore un grand combat du féminisme moderne !

Selon les bons conseils d'Anita Sarkeesian, Rey se sauve elle-même.

Sa trop grande compétence est absurde selon les canons de cet univers fictif, mais c'est une évidente injection forcée du féminisme.

Soyons honnête, Star Wars a toujours été féministe, en mettant des femmes à des positions clefs. La princesse Leia prend le fusil laser des mains de Luke pour tirer. Elle tue son tortionnaire, Jabba le Hutt. Mais l'histoire avançait grâce à l'entre-aide entre les personnages quelque soient leur espèce, leur race et leur sexe. Ici il s'agit d'injecter de force l'indépendance d'une femme.

Quelle suite possible ?

Le seul faux suspense est : qui sont les parents de Rey SansNomDeFamille ?

J'attends le moment où Luke mourant en fin de l'épisode VIII dira à Rey : "Je suis ton père"

Peut-être les scénaristes vont nous faire la pirouette de l'amnésie : Luke l'a entraînée en même temps que Kylo Ren sans qu'il ne le sache. Mais voyant sa défaite dans l'enseignement de Kylo il décide d'effacer la mémoire de Rey et part en quête du sanctuaire des Jedis pour comprendre pourquoi certains apprentis passent du côté obscure...

Conclusion

Si Rey avait perdu son combat contre Kylo Ren, l'histoire n'en aurait pas été profondément changée ; elle en aurait été meilleure, même. Là, nous nous retrouvons face à un vilain sans carrure, et une héroïne trop puissante, trop rapidement.

Il reste deux épisodes, mais il n'y a plus de danger et plus d'évolution possible. Quel est l'intérêt de les voire ?

Comme bon nombre d'oeuvres récentes de Disney, Star Wars pêche par son injection trop flagrande de féminisme. En voulant plaire aux filles et surtout aux féministes qui hurlent sur Internet, ils en oublient de plaire au garçons. Or la licence Star Wars était surtout destinée au garçons et je doute que les filles les remplacent quand il s'agira d'acheter des produits dérivés !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire